Exemples de mandats


  • Je réfléchis avec l’auteur à son histoire afin d’en maximiser la profondeur émotionnelle et la richesse paradoxale.
  • Je l’aide à développer ses personnages et son intrigue dans le but d’émouvoir, d’étonner et de ravir le spectateur.
  • Je veille à ce que ce dernier soit toujours dans le coup, que l’action continue toujours d’avancer et que la fin soit inspirante.
  • Au besoin, je propose des idées d’actions, de situations, de croisements et de rebondissements.
  • Je signale les pistes inexplorées et tout ce qui pourrait être montré plutôt que dit.
  • J’aide l’auteur à réfléchir en termes cinématographiques de façon à ce que son scénario soit le plus ingénieux, efficace et fluide possible.
Ma connaissance des mécanismes de l'intrigue, de la dramatisation, de la scénarisation et du processus créateur me permet d’accompagner efficacement l’auteur dans le développement de son projet.


  • Intentions, genre, thème, public cible, résumé, synopsis, scène à scène, traitement, description des personnages, version dialoguée et proposition de réécriture.
Faire lire son projet par un lecteur d’expérience avant de le soumettre permet de s’assurer qu’il sera bien compris et d’être moins surpris par les questions et commentaires qu’il suscitera peut-être.


  • Compte-rendu détaillé des forces et des faiblesses. Rapport écrit et nombreuses notes de pages. Pistes de réécriture avec structure dramatique correspondante. Échanges complémentaires et rencontre au besoin.
Je ne fais pas qu’identifier des problèmes. Je propose des solutions.


  • Lecture d’une ou plusieurs versions d’un scénario et des rapports de lecture ou de recommandation correspondants. Plan de réécriture, échanges complémentaires et rencontre au besoin.
A good writer is not someone who know how to write
– but how to rewrite.
William Goldman


  • J’invite d’abord l’auteur à saisir l’essentiel de son histoire par l’exercice du résumé et du logline. Puis à la structurer à l’aide d’un tableau permettant d’explorer toutes les avenues possibles. Une fois la structure établie (déclencheur, turning point, climax) qui doit idéalement comprendre un événement inattendu mais inévitable, j’invite l’auteur à faire l’exercice du scène-à-scène afin de renforcer la tension dramatique, de vérifier si les personnages sont en action et en évolution, de lier les scènes de façon originale et fluide, etc. Suivra l’étape du synopsis. Nous travaillerons ensuite à la construction de quelques scènes afin d’en varier la dynamique. Suivra l’étape des dialogues, la plus délectable, qui viendra récompenser le travail effectué en amont. Ce travail par étapes ne vise pas à retarder indument une première version dialoguée mais à faire en sorte que cette 1ère version puisse vraiment servir de base aux versions subséquentes.


  • Avis sur le potentiel dramatique et cinématographique d’un roman, d’une pièce de théâtre, d’un fait vécu ou historique. Pistes de dramatisation avec structures dramatiques correspondantes. On croit souvent qu’en acquérant les droits d’une œuvre littéraire et en la transposant en scénario, on va s’épargner le dur travail de la conception d’une histoire. Ce n’est pour ainsi dire jamais le cas.

conseilleralascenarisation.com | design by dlc inc.